Le CAPSP vous informe

Infirmière et transferts de dossiers

Quel délicat sujet, mais ô combien réaliste en pharmacie!

La pharmacie communautaire existe par et pour sa clientèle, représentée par le volume des dossiers clients qu’elle détient. Les services offerts par l’intermédiaire d’une infirmière en pharmacie favorise grandement le développement de cette clientèle, en partie  par ses services d’enseignement et de sensibilisation. 

Petit rappel: en tout temps, les prescriptions qui se retrouvent dans le dossier du client lui appartiennent. Le pharmacien en fait la gestion dans son entièreté. Le client a donc le pouvoir de changer de pharmacie volontairement (sauf pour des médicaments dits  »contrôlés »). Le pharmacien qui désire augmenter sa clientèle mise en partie sur ces transferts volontaires.

C’est dans cette partie volontaire du transfert que l’infirmière peut enseigner à travers ses rencontres avec le client, soit: 

  • la propriété de ses ordonnances,
  • les avantages cliniques d’avoir son dossier au même endroit que ses soins,
  • les services disponibles pour eux,

en ayant toujours en tête le bénéfice pour la santé du client, c’est à titre éducatif  et clinique que l’on doit approcher ce sujet et ça fonctionne!

En voici un bon exemple: une infirmière Proxim nous témoigne avoir procédé à une vaccination voyage incluant la diarrhée du voyageur pour un couple. Tout en discutant, elle découvre que les clients font affaire avec une pharmacie très éloignée de leur domicile par simple habitude. Il passe devant sa succursale à tous les jours pour se rendre au travail. Elle leur a expliqué qu’avoir un dossier complet chez eux compléterait bien leurs besoins en matière de soins et de support clinique.

Eh oui, deux dossiers de plus!! Bravo pour cette approche client!

Discutez-en, employez des méthodes définies avec des mots bien choisis.

N’oubliez pas:

 »Il n’est pas nécessaire d’espérer
pour entreprendre,
ni de réussir pour persévérer »


La C.A.P.S.ULE

Saviez-vous?

Strep A et frais accessoires,
ajustez vos procédures!

Nouvel ajout sur les frais accessoires pour les clients RAMQ:
Si un test de dépistage de  Strep A vous est demandé, mais que l’ordonnance contient aussi la prescription de l’antibiotique (exemple: dépister et si positif débuter avec xyz…), le test sera inclus dans l’honoraire de service du pharmacien sur la facture de l’antibiotique, donc aucune facture ne doit être émise de la part de l’infirmière.

Voici l’extrait de l’AQPP du 7 février dernier:

 »Rappelons que si le patient se présente en pharmacie avec une ordonnance « en cas de résultat positif » ou que le pharmacien utilise par la suite une ordonnance collective pour servir des antibiotiques au patient qui aurait eu un résultat positif, le pharmacien ou une infirmière à l’emploi de celui-ci (salariée ou travailleuse autonome occupant un local à la pharmacie) ne peut facturer ce test. Cela serait considéré comme des frais accessoires. »

J’ajouterais que si le test sort négatif et qu’aucun antibiotique n’est servi (pas d’honoraire facturé) il sera possible de facturer le service de dépistage.
Ajustez bien vos procédures!

Registre de vaccination
SI-PMI

Comme nous avons maintenant accès au registre en ligne (quel miracle!!)
N’oubliez pas de mettre à jour votre procédure de vaccination publique et privée; nouvelle méthode de travail, code d’accès, quoi mettre au dossier du client  etc.

Besoin d’aide?
Notre expertise!
https://capsp.quebec/