Une problématique sur le terrain face aux niveaux d’accès aux données du DSQ brime le travail de l’infirmière en pharmacie, qui de fait surcharge celui du pharmacien sur la chaîne qui doit justifier au dossier du client la sortie de ces données confidentielles pour l’utilisation par l’infirmière.

L’infirmière se doit, dans ses différents soins, de faire de la prise en charge des suivis de clients. Elle doit donc régulièrement s’appuyer sur des résultats de laboratoire afin d’initier ou poursuivre son plan de traitement.

Présentement la RAMQ refuse tout accès direct aux résultats de laboratoires par l’infirmière en pharmacie. Il est incroyable de penser que du personnel technique de soutient et  des stagiaires en pharmacie eux sont autorisé à y accéder! Ils ne fournissent pourtant aucun soins direct au client et ne sont membres d’aucune ordre professionnel.

Soutenez la cause: portez plainte! 

# Téléphone 1-866-304-7802

ou par Courriel à:

[email protected]

Juste de trouver comment se plaindre nous a pris un temps fou, rien de simple, nous espérons avoir un impact réel avec votre solidarité!

ACTION!

Notre mission:

Optimiser la gestion des soins en pharmacie communautaire qui sont offerts au public québécois, dans le but d’en favoriser tant l’efficacité, l’accessibilité, la profitabilité que la sécurité de ceux-ci.

La C.A.P.S.ULE

Saviez-vous?

Vaccin pas simple que ça!

Les pharmacien se lancent dans la vaccination, bonne ou mauvaise nouvelle?
La vaccination nécessite beaucoup de temps, de mise à jour des méthodes, de notes cliniques complètes, de suivi, de gestion des stocks etc.

Est-ce vraiment rentable d’y assigner un pharmacien, quand nous avons le choix, que de remettre la vaccination entre les mains d’infirmières expertes?

Prenez le temps d’y réfléchir.

Relâche des fêtes

Le CAPSP fera relâche pour l’infolettre de décembre, nous vous souhaitons un temps des fêtes des plus joyeux!

Prochaine publication dès janvier 2020!

Besoin d’aide?
Notre expertise!
https://capsp.quebec/