think-622165_640

Une réflexion humaine

Vous arrive-t-il de vous interroger au sujet de votre situation en tant qu’employé ou de travailleur autonome? Vous a-t-elle été imposée? Que vous soyez infirmier(ère) ou pharmacien(ne), le choix se doit d’être analysé et bien pesé.

Être salarié vous permet, bien au delà de la sécurité financière, de faire partie d’un ensemble. En contrepartie, devenir travailleur autonome apporte son lot de stress dont nous devons tenir compte. Être exclu des employés réguliers se doit d’être assumer à tous les niveaux:

  • Le regard des pairs qui ne savent pas où vous situer dans la hiérarchie existante de la pharmacie (perception d’être au dessus ou en bas de vous…)
  • L’impression que vous faites fortune dans votre bureau, bien confortablement assis.
  • D’avoir des privilèges qu’eux n’auront pas.
  • De profiter d’une communication privilégiée avec la direction.

Un party des fêtes, des réunions amicales entre pairs, de la formation, bref vous serez possiblement le mouton noir qu’on ne sait pas trop comment prendre. Ce ne sont que quelques ambiguïtés possibles dans votre environnement de travail. Vos conditions de travail ne sont pas connues, ce qui peut faire place à l’interprétation ouverte!

Êtes-vous réellement prêt à subir le tout et le gérer sainement, voilà la question.

Les avantages sont aussi nombreux, surtout le salaire, les conditions générales et les horaires. Mais n’oubliez pas de vous mettre un fond de côté, pas de CSST si je me pique? Pas de chômage, et pas de paie de vacances…On doit se payer des assurances en conséquence ou simplement prévoir un budget!

Une qualité essentielle selon moi, vous devez être un bon négociateur, puisqu’à chaque année vous devrez vous rassoir avec votre client pour revoir votre salaire, à moins d’avoir négocié d’avance une échelle annuelle, que vous devrez appliquer sur vos factures.

Techniquement, on ne s’improvise pas T.A. au Québec. Je vous joins quelques critères majeurs à considérer. Voici les six critères permettant de déterminer votre statut de travailleur :

  • la subordination effective dans le travail;
  • le critère économique ou financier;
  • la propriété des outils;
  • l’intégration des travaux effectués;
  • le résultat particulier du travail;
  • l’attitude des parties quant à leur relation d’affaires.

 

Qu’en pensez-vous??? Ajoutez vos commentaires ou questions!

 

Bonne réflexion!

 

http://www.revenuquebec.ca/fr/citoyen/travailleur_autonome/travailleur_autonome_salarie/default.aspx

http://www.cra-arc.gc.ca/F/pub/tg/rc4110/rc4110-f.html